« Passeur de l'ombre ou l'histoire du réseau Shelburne | Accueil | Arts en scène et sentier musical »

Madagascar : une coopération qui avance

La Communauté de Communes Lanvollon Plouha exerce la compétence coopération décentralisée. Elle entretient un partenariat depuis plus de dix ans avec la commune malgache d’Ankadinondry Sakay.

Eau2_2 Durant tout ce temps, les deux collectivités ont réalisé un travail commun sur la formation tant des petits paysans locaux, autour de leurs pratiques agricoles, que des élus, dans la perspective d’une politique de développement local. Aujourd’hui, il s’agit pour elles de s’engager dans un projet qui s’inscrit dans le cadre de la loi Oudin Santini, dite loi des 1% de l’eau.

Chacun y met du sien. C’est donc tout d’abord la commune de Sakay qui s’est chargée du nettoyage des sources situées à quelques kilomètres de la ville et de la rénovation des nombreuses bornes fontaines. Pour cela, elle a même recruté un nouvel agent communal. Ces efforts consentis, c’est maintenant à la communauté de communes Lanvollon Plouha d’installer des compteurs sur chacune de ces bornes rénovées. Reste maintenant à modifier l’organisation actuelle des fontainiers afin que l’ensemble de la population locale puisse accéder durablement à une eau dont le prix sera harmonisé.  Nous avons de la chance car cette eau est naturellement de bonne qualité informe Claude Renault, hydrogéologue bénévole de l’association Aquassistance, association partenaire chargée des études sur le terrain.

Par ailleurs, le projet prévoit une deuxième phase d’extension du réseau d’adduction en eau sur une zone nouvellement urbanisée de 49 hectares, zone rétrocédée récemment par l’état malgache à la ville. Il faudra aussi, parallèlement, créer une borne fontaine dans le village ou fonkontany situé entre Sakay et les sources déclare Daniel Barret, vice-président délégué en charge de la coopération décentralisée.

Par ailleurs, au regard du caractère technique mais aussi politique d’une telle modification de l’organisation de la distribution de l’eau, il est apparu nécessaire à la commission coopération décentralisée de recevoir une délégation de cinq représentants élus et techniciens de la commune d’Ankadinondry Sakay, afin d’aborder ensemble tous les enjeux du projet. Il s’agit du maire, du président du conseil municipal, du président du comité de l’eau, de l’élue responsable des relations internationales et de l’animateur communal rémunéré depuis des années par la communauté de communes.

Ce séjour se déroulera du 7 juin au 28 juillet prochain et permettra d’approfondir avec chacun les enjeux détaillés du projet et les outils nécessaires face aux difficultés soulevées. Nous ne pouvons pas prendre les décisions seuls pour nos partenaires. On doit réfléchir ensemble à ce qui est envisageable à Madagascar, dans un contexte d’autonomie de la gestion communale dans le temps.  précise Daniel Barret. Une réalisation en perspective dont l’impact international rend fier le territoire de la communauté de commune.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83440846d53ef013484b819f2970c

Ci-dessous sont listés les sites qui font référencent à Madagascar : une coopération qui avance:

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.