122 notes dans "Diffusion artistique"

Léa chante Piaf à l'auditorium de Blanchardeau

Célier-4Pianiste de talent, chanteuse à la voix magnifique, Léa alias Laurence Meillarec, sillonne depuis dix ans les scènes de Bretagne et d'ailleurs avec ses compositions dans le duo LN et Léa.

Elle présente également deux spectacles "Léa chante Glenmor" (en hommage à Glenmor qu'elle a accompagné pendant plusieurs années) et "Léa chante Piaf" (à l'occasion du 50ème anniversaire de la disparition de l'artiste.

S'accompagnant au piano, elle interprète "Mon dieu" à en faire chialer Edith elle-même, "La foule" et "Milord" au grandiose d'une voix magistrale de puissance. Sans plagier, au plus vif d'une émotion sans bornes qui vous secoue les tripes, Léa fait revivre la Môme pendant près de deux heures.

Ce concert aura lieu au Moulin de Blanchardeau le dimanche 20 octobre à 16h00. Il est préférable de réserver  en téléphonant au 02 96 70 17 04, ou par mail  : arts-culture@cc-lanvollon-plouha.fr.

«Des petits riens» de Joëlle Quilin au Moulin de Blanchardeau

Joelle-Quillin« Quand j’étais enfant, j’aimais trouver dans la campagne environnante des «coins secrets»,  près d’un ruisseau ou dans un bosquet. Je laissais là libre cours à ma fantaisie, les peuplant d’amis imaginaires, les transformant à ma guise…

Je crois que je fais la même chose avec mes toiles.

Autour du Leff et du Trieux, j’ai choisi des lieux qui me parlent, et qui amorcent ma création.

Je travaille à l’encre, ou surtout à l’acrylique, dans laquelle j’intègre des matières diverses : végétaux, sable, cendre, papiers collés, textiles… au gré de mes trouvailles.

On appelle cela  « technique mixte ».  Moi je dirais que c’est mon bricolage pour créer un tableau qui vit dans ma tête, venu du fond de ma mémoire ou de mon univers intérieur.

Les récits et les légendes entendues autrefois viennent transfigurer ces paysages boisés et semi-marins (car dans ce pays la mer n’est jamais loin), et ainsi je m’éloigne du figuratif, sans jamais le quitter tout à fait. » Joëlle Quilin.

L'exposition  Des petits riens  de Joëlle Quilin  se déroule du 5 au 27 octobre 2013 au Moulin de Blanchardeau.

Evadez-vous avec le réseau Shelburn

Shelburn
La Communauté de Communes Lanvollon Plouha valorise un patrimoine historique exceptionnel : le Réseau Shelburn, savant écheveau de femmes et d’hommes œuvrant pour la liberté durant la seconde guerre mondiale.

Ce réseau d’évasion d’une efficacité remarquable a sauvé non moins de 142 aviateurs et agents secrets alliés qui ont parcouru la France entière pour parvenir aux plages de Plouha avant d’être évacués vers l’Angleterre par la Royal Navy

C’est en croisant le chemin d’un artiste, Pascal Rueff, que la Communauté de Communes a réussi à mettre un lien entre ce passé remarquable et le présent.  L’Evasion Shelburn  est une création artistique qui ressuscite en complète immersion sonore cet épisode exemplaire de l’histoire locale grâce à l’association du son binaural (ou son 3D) et de la géolocalisation.

Muni d’un casque, on est accompagné par un guide virtuel tout le long du circuit historique que l’on parcourt à pied, avec des étapes associées à des épisodes audio. L’occasion de revivre et ressentir intensément les risques encourus par les résistants de l’époque pour libérer la France, narguant l’ennemi dans un site de falaises d’une beauté à couper le souffle.

 L’Evasion Shelburn  sera inaugurée le 25 septembre prochain.

 Renseignements et réservation à l’Office de Tourisme Lanvollon Plouha, dans les bureaux d’information touristiques de Plouha et Lanvollon.

Tél. 02 96 20 24 73 - tourisme-lanvollon-plouha.fr / o-t-plouha@wanadoo.fr

 Tarifs : 3 € (prévoir un chèque de caution et une pièce d’identité pour le matériel mis à disposition)

Gratuit jusqu’à l’âge de 16 ans. Interdit aux enfants de moins de 12 ans

Exposition "L’Arbre et la Pierre", photographies et céramiques

Larbre-et-la-pierreExposition photographique des arbres remarquables des 15 communes de la Communauté de Communes Lanvollon Plouha, travail/inventaire du groupe patrimoine du Forum citoyen Leff ar Mor, textes d'André Fichant, reportages de trois photographes : Michel Pierre de Lanvollon, Pascale Gauthier de Lanrodec et Sylvie Renault de Plouisy, en association avec le travail céramique de Roselyne Descamps s'enroulant autour de l'arbre et de la pierre.

L'arbre est tellement présent dans notre environnement que nous n'en regardons plus la valeur mais sans lui point de vie, aussi le groupe patrimoine animé par André Fichant a décidé de faire l'inventaire des arbres remarquables vivant sur les 15 communes de la Communauté de Communes Lanvollon Plouha, de par leur taille, leur âge ou leur histoire. Un arbre c'est à la fois une solidité/ longévité supérieure à l'humain et une fragilité face aux micro-organismes et aux aléas du climat ou de l'homme : arrachages, abattages, foudroiement, etc. Lorsque l'arbre est installé, il vient la pierre : les maisons des villages, et la statuaire des parcs et jardins. La Villa Kernetra, patrimoine du 19ème siècle, renaît de ses cendres de guerres (un jardin tel un phénix naît, vieillit/meurt et renaît). Roselyne Descamps a donc entrepris la construction d'une série de statues qui racontent une histoire d'humanisme. Elle a choisi le thème du Tarot, qui n'est pas qu'un jeu mais la transmission d'un savoir ancien. Elle exposera les céramiques issues de son travail sur les arbres et sur les statues grandeur nature en cours de construction sur son jardin. On peut citer ses influences essentielles : « le Palais Idéal » du Facteur Cheval à Hauterives (fin 19ème), le jardin-musée de Robert Tatin à Laval (1950), le jardin des tarots de Niki de St Phalle en Toscane (2000), mais aussi « le jardin des monstres » en Toscane (16ème siècle) et bien sûr Gaudi en Espagne.

Exposition Louttre B, les livres gravés. Du 3 au 31 août 2013

LouttreB-En 2002 Louttre B exposait pour la première fois en Bretagne, au Moulin de Blanchardeau. Une quarantaine de gravures y avait été présentée et avait enthousiasmé un très grand nombre de visiteurs.

En août 2013, ce sont les livres gravés qui seront montrés – tirés pour la plupart par l’artiste lui-même ces livres aussi précieux que savoureux sont le fruit d’un travail colossal et ont fait les délices des amateurs du monde entier.

Les gravures de Louttre sont uniques en ce qu’elles offrent en simplicité par le sujet et en richesse dans la couleur. On dit d’elles que ce sont des gravures-peintures tant la coloration est dense et intense, le raffinement, l’invention et la rigueur sont au service d’une poésie subtile où l’humour glisse sur la composition comme un souffle d’air domestique. Louttre incise, creuse le bois profondément avec des gouges, ce qui confère à ses tirages un relief étonnant. La vie est là foisonnante, claire et lumineuse, comme si Louttre convoquait tous les ingrédients du bonheur à chaque nouveau rendez-vous de travail.

L’exposition des livres gravés de Louttre B aura lieu du 3 au 31 août au Moulin de Blanchardeau, Lanvollon.

Pour en savoir plus sur Louttre : www.louttre-b.com

11e édition des Musicales de Blanchardeau : l'affiche

MUSICALES-BLANCHARDEAU

Lili Badin expose au Moulin de Blanchardeau

Regards-d'acierNée en 1958 à Washington, Artiste Peintre et femme Sculpteur, Lili Badin navigue avec la même passion entre les extrêmes qui loin de l’effrayer, la dynamise. Par ses origines elle ressent encore l'âme scandinave qui l'habite, qui partait aux Etats-Unis avec la dynamique des pionniers.

D’un voyage en Afrique australe, ou de Nouvelle Zélande et du continent australien, elle ramène des sables des termitières et des pigments divers, d’un voyage en chine, elle tire des encres et ses propres couleurs. Des nuances subtiles qui donnent une modernité étrange à ses peintures, des herbes ramassées et mixées avec la cire d'abeille, qu'elle pyrolyse les sculptures et les transforme en bronze.

Entre maîtrise de la matière dont elle cherche la forme idéale, et techniques diverses, lourdes, parfois lorsqu’il s’agit de perforer le fer épais avec son chalumeau, Lili Badin affronte et se confronte à l’art avec une force et une émotion qui n’est pas sans rappeler d’autres artistes dont c’est sûr, elle a le charisme et l’intensité.

Lorsque Lili Badin parle d’art, le monde soudain apparaît différent et enfin accessible dans ce qu’il a de possible et de beau, les couleurs et toutes les matières qu’elle touche, mais aussi les sujets dont elle parle qu’il faudrait comprendre et les âmes qui les habitent…

 De la fonderie d’art qu’elle possédait où elle a travaillé le bronze, les métaux précieux,

elle s’en détache pour ne se consacrer qu’à sa création personnelle, avec des séries de réalisations  de sculptures monumentales essentiellement en acier, découpé, forgé, cintré, patiné, ou diverses sculptures en toutes matières et des peintures avec des thèmes différents, qu’elle expose dans toute la France, de Paris à Miami, de Mons en Belgique à l’Afrique du Sud, de l'Australie à Philadelphie.

 Installée à Ploubazlanec, elle nous fait part de son art et de ses dernières œuvres qu’elle souhaite développer dans cette belle région. Elle y fait surtout de la peinture et du modelage. Son atelier de métal se trouve près de Ploëzal. Elle y a installé tout son outillage en résidence dans la chaudronnerie des Ets Monjarret.

 Sélectionnée dans des expositions diverses, de l'animalier contemporain à la sculpture de jardin, et à diverses biennales d'art contemporain, une belle série de sculptures monumentales en acier à Bergerac, " Sculptures au Jardin" au château de Belingard (Montbazillac) et fut invitée à Pontrieux à l'expo "Arts au Soleil". Une commande originale d'un troupeau de moutons pour la nouvelle maison de retraite de Trun dans l'Orne.

Invitée à Moncontour, elle réalise l'enseigne de la nouvelle résidence d'artistes.

Le sentier musical en images

Sentier-musical
Sentier-musical-1
Sentier-musical-2
Sentier-musical-3
Sentier-musical-4
Sentier-musical-5

Conférence sur le cyclisme breton

Conférence-cyclisme-bretonCette conférence sur le cyclisme breton sera animée par Georges Cadiou, journaliste et écrivain, grand reporteur à Radio France jusqu’en 2010.

1891, la grande aventure du cyclisme prend un essor considérable en Bretagne ! Cette année 1891, une course fabuleuse de1200 km voit le jour, gce aux efforts dun journaliste normand, Pierre Giffard : Paris-Brest et retour, à accomplir dune traite sur le même vélo !

12 ans avant le premier Tour de France, les géants de la route partent à la conquête de l’Ouest ! D’embe les Bretonnes et les Bretons se passionnent pour ce nouveau sport. Les premiers champions bretons se distinguent : Jean-Marie Corre, de Tmel, Lucien Mazan dit Petit-Breton, vainqueur du Tour de France en 1907 et en 1908 ou encore Lisette Le Gall, de Quintin ! Malgré toutes les vicissitudes qui frappent le cyclisme, la passion des Bretons pour le marc’hhouarn (le cheval de fer) ne sest pas démentie. La légende des cycles au pays d’Armor, une part de notre identité collective !

Cette conférence aura lieu à l'auditorium du Moulin de Blanchardeau  le jeudi 13 juin à 20h. Entrée libre et gratuite.

Maurice Odic expose à Blanchardeau

Odic-Maurice Odic  est sculpteur et peintre depuis plus de 40 ans.

Cet artiste a perdu l'usage de ses mains par suite d'un accident. Il a dû se reconvertir au numérique en 1998 mais très rapidement il renoue avec les recherches qu'il avait dû abandonner sur la matière et la lumière.

C'est sous Photoshop que l'artiste exerce son talent et continue sa quête picturale.

Maurice Odic expose ses oeuvres au Moulin de Blancharde  du 8 au 13 juin. L'exposition est ouverte au public du mercredi au dimanche de 14h à 19h. L'entrée est libre.