« Inauguration de la boulangerie de Le Merzer | Accueil | Du fil à l'aiguille, au fil du temps »

L'hommage à Monsieur Hervé Mercier

Mr_mercier C’est avec stupeur et consternation que nous avons appris la mort de notre collègue et ami, Hervé Mercier, Maire de la commune du Faouët et délégué de notre Communauté de Communes Lanvollon Plouha.

Nous voici tous, tristement réunis autour de sa famille et de ses proches, pour lui rendre un dernier hommage, lui faire nos adieux. Des adieux si difficiles.

Sa disparition brutale nous a causé à tous un véritable choc. Il nous était si proche, si fort, un collègue élu apprécié et estimé de chacun d’entre nous.

C’est bien évidemment un choc pour les habitants du Faouët dont il était le maire respecté et aimé depuis mars 2001, mais aussi pour les membres des différents syndicats, associations, de la vie politique de notre secteur où il bénéficiait d’une considération à la mesure de ses multiples engagements.

Jean Le Calvez, son premier adjoint, l’a dit tout à l’heure, Hervé ne s’est pas ménagé au service de la cause publique.

Je retiendrai pour ma part deux points forts de son action au service de la population :

- * l’aménagement du bourg et la mise en place de l’assainissement collectif, initiés par Louis Quéré, son prédécesseur, et qu’il a menés à leur terme.

Il en fallait de l’audace, de la détermination pour oser ces réalisations pour cette petite commune de 300 habitants.

Il savait mieux que quiconque que l’environnement, l’accueil, devaient être au cœur des préoccupations de nos communes rurales parfois décriées pour leur développement agricole.

Il voulait tout simplement prouver, démontrer que cette économie rurale qu’il a tant défendue lui, l’agriculteur, le paysan de cette terre, avait toute sa place dans notre territoire.

Il ne supportait pas la bêtise ni l’hypocrisie, et s’il s’était engagé dans la mise en place d’une carte communale d’urbanisme et d’un aménagement foncier agricole, c’était avant tout parce qu’Hervé avait une vision pour sa commune, un projet à long terme visant à concilier ces économies et le bien vivre ensemble.

- * L’autre point était son profond attachement à une construction intercommunale au service des communes et notamment des plus petites. Il a été l’un des pères fondateurs de notre communauté de communes Lanvollon Plouha, et j’ai toujours trouvé auprès de lui un homme franc, sincère et fidèle.

Il savait avec conviction, sagesse, et je dirais même élégance parfois, comme lors de la dernière cérémonie des vœux, nous rappeler que le développement intercommunal devait se faire pour tous, au service de tous.

- Nos souvenirs sont nombreux :

- * notre voyage dans la communauté de communes du Coglais où je vois encore ses yeux pétiller de bonheur au regard des petits commerces installés dans les plus petites communes,
- * notre dernière poignée de main, franche comme toujours, suivie d’une discussion pleine de projets lors de l’inauguration de la boulangerie du Merzer…

Il y croyait, il en rêvait au Faouët, et notre amitié finalement c’était cela, le pacte d’un avenir partagé et d’une confiance réciproque.

- Il n’était pas avare d’imagination non plus car s’il n’y avait plus d’école au Faouët, s’il n’y avait plus de service de transport pour les personnes âgées, lui avait su bien avant d’autres offrir à ses concitoyens un service de transport adapté.

- Toujours être au service, donner toute sa dimension à sa commune.

- Hervé voulait en permanence rechercher la perfection. Qui a suivi attentivement les dernières inaugurations présidées par l’autorité préfectorale, sait qu’ici rien n’était laissé au hasard.

Cette force tranquille puisée dans cette terre du FAOUËT masquait des inquiétudes, des angoisses, peu perceptibles à l’exception de ses proches.

Nous savions tous Hervé marqué par de récents soucis de santé, mais sa force et son sourire nous rassuraient très vite, trop vite.

Même les plus forts d’entre nous ont parfois du mal à porter des fardeaux dont ils ne parlent guère.

Nous pouvons le comprendre, nous devons le comprendre. Il a quitté ce qu’il avait de plus cher, sa famille, ses amis, sa commune, et si les questions et souvenirs ne s’effacent pas et ne s’effaceront jamais, nous devons tous respecter son choix.

Gardons le souvenir de ce tempérament bien trempé, fier, droit dans ses convictions et si attachant. Gardons en mémoire, mes chers amis, ce sourire qui illuminait notre assemblée.

A son épouse, Marie-Madeleine, sa fidèle compagne,

A vous ses enfants, Dominique et Anita, Benoît et Hélène et toute votre famille,

A vous ses petits-enfants,

Je veux dire que nous sommes tous venus aujourd’hui vous soutenir dans cette épreuve.

Nous nous associons tous à la peine qui est la vôtre et vous témoignons notre profonde amitié en souvenir d’Hervé et par reconnaissance et respect pour ce qu’il a été.

- Sur une autre rive, son sourire et sa bonhomie continueront à briller pour ses proches et rayonneront encore longtemps dans nos cœurs.

- Recevez en mon nom personnel, au nom de l’ensemble des maires, des élus et des personnels de la communauté de communes Lanvollon Plouha, au nom de Monsieur Jean Le Floc’h, Conseiller Général du canton de Lanvollon, de Monsieur Claudy Le Breton, Président du Conseil Général des Côtes d’Armor, de Monsieur Jean-Yves Le Drian, Président du Conseil Régional de Bretagne, de Monsieur René Régnault, Président de l’Association des Maires de France, et au nom de l’ensemble de la population, nos sincères condoléances et notre amitié profonde.

Adieu l’ami.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83440846d53ef00e550965dc58834

Ci-dessous sont listés les sites qui font référencent à L'hommage à Monsieur Hervé Mercier:

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.